Né en 1936, Victor Turban voit sa cote éclater en 2001.

Lorsque Turban peint la provence, l’attrait du paysage se suffit à lui-même tout en retrouvant la quiétude nécessaire à la délectation de l’instant et à un rapport harmonieux avec les choses.

Saisi par le grain de la peinture qui colle comme une peau à cette vibration des roches, de la verdure ou des ciels, le peintre capte la lumière, l’habitant de toute vie, car rien n’est jamais inerte dans cette plénitude.

Trop longtemps dans l’ombre, Turban passe depuis 1999 dans les ventes, ce qui lui vaut une constante progression.

Expos personnelles:
Bruxelles, Miami, Londres, Paris,
Lyon, Belfort, Deauville, Nice, Dijon, Monaco, Saint Gilles Croix de Vie, Honfleur, …

Il est conseillé de ne pas attendre que sa cote ne soit réservée qu’aux plus fortunés